Région des Pays de la Loire
Newsletter Région économie

Lettre d'information de la commission "Entreprise, développement international, tourisme, innovation, enseignement supérieur et recherche."

Programme d’investissement d’avenir : les appels à projets sont ouverts

Cliquez pour agrandirLe SPHYRNA, le plus grand navire autonome au monde, a été conçu grâce au soutien du Programme d'investissement d'avenir. © DR

Après le succès de l’expérience menée ces deux dernières années, la Région des Pays de la Loire et l’Etat ont décidé de mettre en place un nouveau Programme d’investissement d’avenir régionalisé. Deux premiers appels à projets régionaux ont été lancés en janvier dernier.

En accompagnant les projets d’innovation des entreprises ainsi que les projets d’innovation structurants pour les filières, le Programme investissement d’avenir, mis en place par l’État, a été conçu pour contribuer à la croissance et à la compétitivité  de l’économie française.
La Région des Pays de la Loire a été l’une des premières à expérimenter le dispositif dans une version régionalisée (PIA2). En l’espace de deux ans, 68 projets d’entreprises ont été soutenus pour un montant de 20 millions d’euros.
Inscrit dans le cadre du Grand Plan d'Investissements (GPI), le nouveau PIA3 dispose d’une enveloppe régionalisée, qui permet à chaque région de choisir, dans le cadre d’un pilotage commun avec l’Etat, une déclinaison spécifique d’actions qui s’adressent en priorités aux PME régionales.

Une enveloppe globale de 27 millions d’euros

« La Région des Pays de la Loire a décidé de poursuivre son partenariat avec l'État et de mobiliser une enveloppe de 13,87 millions d'euros à parité avec celle du PIA3 régionalisé, soit plus de 27 millions d'euros au global », souligne Paul Jeanneteau, vice-président de la Région des Pays de la Loire, en charge du développement économique et de l'innovation. « Stimuler l’innovation est un enjeu primordial pour conforter le retour de la croissance car l'innovation constitue un levier puissant de compétivité et de différenciation. Ce dispositif vient compléter l'effort important que mène déjà la Région avec le fonds Pays de la Loire Innovation. »
Sous la forme d’appels à projets, ce nouveau dispositif régionalisé du PIA3 se décline en trois axes : le soutien aux projets d’innovation (volet 1), l’accompagnement et la transformation des filières (volet 2), tous deux opérés par Bpifrance, et le soutien à l’ingénierie de formation  (volet 3) en cours de construction et qui devrait être piloté par la Caisse des dépôts et Consignations (CDC).
Les deux premiers appels à projets relatifs aux volets 1 et 2 ont été lancés en janvier dernier. Le premier est donc dédié aux projets d’innovation en matière technologique, de modèle économique, de design, d'expérience utilisateur, d'innovation de procédé ou d’organisation, etc. Il vise à accélérer l’émergence d’entreprises leader sur leur domaine et pouvant prétendre à une envergure nationale.
Le deuxième a pour objectif de renforcer la compétitivité des filières stratégiques ligériennes en permettant le recours à des moyens de production ou des infrastructures, de tests, d’essais ou de recherche-développement partagés, d’échange de données et d’informations de partage des visions technologiques et de marché.
Les porteurs de projet peuvent déposer leur candidature sur la plateforme dédiée www.pia3.paysdelaloire.fr.

SPHYRNA va révolutionner les missions océanographiques

Fabien de Varenne, lui, a bénéficié, grâce au PIA2, d’une avance remboursable de 200 000 euros pour sa société Sea Proven, installée à Saint-Jean-sur-Mayenne, sur un budget de 420 000 €. Depuis 2014, il développe notamment un drone marin de surface en carbone, capable d'assurer une présence en mer 7 jours sur 7 en toute autonomie, sans besoin de relève d'équipage, grâce à une très faible consommation. Conçu pour des missions scientifiques de surveillance et de protection des espaces maritimes hauturiers, le SPHYRNA, c’est son nom, permet d’acquérir, à moindre coût, des données de toutes sortes pour constituer un big data océanique.
« Il s’agit à l’heure actuelle du plus grand navire autonome au monde, précise Fabien de Varenne. Il peut embarquer jusqu'à une tonne de matériel de mesure et d'acquisitions de données. » De quoi révolutionner les missions océanographiques !
Grâce à des batteries alimentées par le vent, le soleil et l’hydrolien, et une petite voile, ce véhicule sans pilote est aujourd’hui capable de naviguer en autonomie entre deux et trois semaines. Mais l’objectif de Fabien de Varenne est de pousser cette autonomie jusqu’à un an.
Le SPHYRNA est en outre démontable, conteneurisable et transportable par la route ou par la mer jusqu’à l’autre bout du monde. « Cette aide du PIA est absolument centrale dans mon projet, affirme Fabien de Varenne. Elle va nous permettre d’aller jusqu’à la phase de commercialisation. Sans elle, nous n’aurions pas pu arriver jusque-là. Sur une idée de la Technopole de Laval, nous avons lancé un appel à projets, pour trouver des candidats prêts à embarquer à bord du SPHYRNA. Nous avons déjà reçu plusieurs propositions. Notre première mission expérimentale se déroulera en juillet prochain en Méditerranée, dans le sanctuaire de Pelagos. »

(1) Mis en place par l’État et piloté par le Secrétariat général pour l’investissement, le Programme d’investissements d'avenir (PIA), est doté de 57 milliards d’euros.

Pour en savoir plus sur Sea proven et  le Programme des investissements d’avenir


libre expression

Pour en savoir plus sur le point de vue des groupes politiques du Conseil régional :

à votre écoute

    infos pratiques

    Newsletter Région Pays de la Loire

    lettres d’information de la région des pays de la loire

    Newsletter ENTREPRISES

    ENTREPRISES

    Newsletter TRANSPORTS

    TRANSPORT

    Newsletter EMPLOI, APPRENTISSAGE ET FORMATION PROFESSIONNELLE

    EMPLOI

    Newsletter ÉDUCATION

    EDUCATION

    Gardez le fil